Les conseils pour réussir les 3 niveaux de certification CFA

Méthodologie initiale

  • Ouvrez votre agenda électronique, choisissez une couleur vive et bloquez 12h par semaine sur les 6 à 7 prochains mois.
  • Pendant les 6 à 7 mois d’étude, faites un « couper…COLLER » des heures non allouées au programme afin de ne pas prendre de retard au gré des renoncements !

 

Méthodologie pendant les 6 mois

  • Chaque niveau couvre 18 study sessions. Après l’étude de 8 à 10 study sessions, un sentiment de lassitude ou un décrochage est possible, surtout si les matières étudiées ont paru difficiles. Essayez alors de revenir à un rythme plus digeste (15 à 30 minutes d’étude par jour) pendant une semaine et soufflez. Continuez à allouer un peu de temps, même quelques minutes chaque jour, ouvrir un livre et tourner quelques pages permet à la motivation de revenir. Vous pouvez également débuter une nouvelle study session et revenir à la précédente lorsque votre motivation sera revenue.
  • Reproduire ce qui a déjà fonctionné pour vous par le passé pour d’autres examens ou concours. Certains travaillent mieux le matin, d’autres le soir. Certains aiment aller à la bibliothèque, d’autres travailler au bureau ou à la maison, seul ou en groupe. Le plaisir doit être recherché, cela maintient un bon niveau de motivation.
  • Les candidats au CFA ont un emploi du temps très fourni, l’étude du CFA ajoute l’équivalent d’un mi-temps. Pensez à prendre des jours de vacances ou de RTT afin de désengorger vos semaines et d’avoir un rythme plus digeste.
  • Si possible, évitez les cours organisés le soir, car la fatigue induite empêche de bien étudier les autres soirs de la semaine.

 

Date de départ optimale de l’étude

  • Le taux de succès est positivement corrélé à la date de départ de l’étude. Consultez la candidate survey sur le site du CFA Institute, les candidats y témoignent du temps qu’ils ont passé et des matières qu’ils ont jugées les plus difficiles pour chaque niveau. Idéalement, il faut démarrer les lectures 7 mois avant l’examen ce qui permet de s’accorder des pauses, de prendre un peu de vacances ou de parer à une surcharge de travail imprévue sans remettre en cause ses chances de succès.

 

CFA Curriculum ou Study notes

  • Utilisez les study notes dans les matières où vous avez un niveau « moyen ou correct » et utilisez le curriculum CFA dans les matières vous êtes « soit très fort, soit très faible ». D’après une étude menée par le CFA Institute sur les supports utilisés par les candidats, 78% d’entre eux utilisent le curriculum pour leur étude, et 61% utilisent également d’autres ressources type « study notes » Schweser. Attention, n’achetez pas les versions premium, totalement inutiles, la version Essential self study package est à notre avis la plus adaptée en niveau 1, la version Schwesernotes package largement suffisante pour le niveau 2 et nous préférons vous conseiller d’utiliser principalement le curriculum en niveau 3.
  • Le curriculum officiel CFA est plus utile en niveau 2 qu’en niveau 1 et plus encore en niveau 3. En niveau 2, ce sont surtout les questions de fin de chapitre auxquelles il faut répondre, et en niveau 3, le curriculum officiel est incontournable, sauf pour quelques study sessions en fin de curriculum.

 

Dernières semaines

  • Imprimez la convocation (admission ticket) en plusieurs exemplaires dès qu’elle est disponible (6 semaines environ avant l’examen).
  • Comparez les informations inscrite sur votre convocation avec celles de votre passeport, elles doivent être identiques; le cas échéant, envoyez un mail au CFA Institute pour mettre à jour son profil. Rééditez ensuite votre convocation qui sera alors conforme au passeport (numéro, date d’expiration…)
  • Participez au mock exam à Dauphine, organisé par la CFA Society France en niveau 1 et faites le point, matière par matière. Dans les autres niveaux, cet exercice est utiles mais moins nécessaire. Lien CFA France pour inscription au mock exam
  • Dans tous les niveaux, répondez aux topic-based practice questions et mock exams du site du CFA Institute (login et mot de passe de candidats nécessaires)
  • Connaissez vos forces et faiblesses. Rien ne sert d’insister sur une matière où on a structurellement du mal à performer, où la progression semble hors de portée. En revanche, il faut s’attacher à ne pas faire de faute sur ses domaines de compétence et ce, en éliminant les fautes d’inattention et, enfin, travailler les matières où vos scores sont irréguliers ou bien surprenants lors du mock exam, car ce sont celles qui offrent en général le plus de marge de progression et donc le meilleur effet de levier.

 

Pendant l’examen

  • Respirez
  • En niveau 1, n’utilisez jamais plus de 2 minutes pour une question. Chacune vaut 1 point, quel que soit le temps utilisé.
  • Répondez à toutes les questions : il n’y a pas de points négatifs, on est donc également récompensé pour une bonne réponse « devinée »
  • La plupart du temps il y a une mauvaise réponse évidente « obviously wrong answer » et donc finalement 50% de chance de deviner la bonne réponse et de gagner un point de plus en choisissant l’une des 2 autres options.
  • En niveau 3 : les questions de private wealth management sont souvent les plus chronophages et en général posées en début d’examen. Or, chaque question rapporte un nombre de points proportionnel au temps alloué (en minutes). Répondez à ces questions à la fin plutôt qu’en début d’examen d’examen ce qui réduit l’inquiétude ou le stress dus à un retard pris en début d’examen.
  • En niveau 3 : inscrivez au début de chaque question l’heure à laquelle vous devez passer à la question suivante et passez vraiment à la question suivante de façon disciplinée, même sans avoir complètement terminé cette question.